Le député de l’Yonne craint que la création d’un impôt sur la fortune immobilière souhaitée par le gouvernement Macron aboutisse à « un festival de créativité démagogique » à l’Assemblée nationale.

J’ai choisi de ne pas voter la confiance au gouvernement d’Edouard Philippe. Je siège, à droite de l’Hémicycle, dans une opposition libre et indépendante. Mais si le Premier ministre dit que l’eau bout à 100 degrés, je ne vais pas m’agiter pour prétendre démontrer le contraire. Et lorsqu’il affirme vouloir en finir avec l’ISF, je n’ai pas l’intention de me livrer à un concours d’âneries fiscales avec Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen. La droite française n’est pas censée recopier le Dictionnaire des idées reçues de l’épatant Flaubert, qui définissait ainsi le mot argent : « Cause de tout le mal ».

Oui, il faut en finir avec cette bizarrerie française qu’est aujourd’hui l’ISF. L’enfer fiscal est pavé des meilleures intentions : il a été mille fois démontré que cet impôt unique en son genre était un repoussoir anti-investisseurs, profondément contraire à l’intérêt national...

Lire la suite de l'article sur L'opinion

logo-LR-AN-int

Conférence de presse du Président Christian Jacob du 03/10/2017
Conférence de presse du Président Christian Jacob du 03/10/2017

4ème Rencontre du Club des 28

Mercredi 15 Juin 2016

Club28-Drapeaux

Lire la Synthèse

 

L'Agenda

agenda-parlementaire-accueil