LE CERCLE/TRIBUNE - Malgré des centaines d'heures de discussion, le travail parlementaire sur le budget souffre d'un manque de visibilité. Il doit être réorganisé, en mettant en avant l'évaluation de la dépense publique, trop négligée aujourd'hui.

L'Assemblée nationale vient d'adopter en première lecture le projet de loi de finances pour 2018. Mais que reste-t-il de ces centaines d'heures de discussion, de ces milliers d'amendements et de ces dizaines de milliers de pages, publiées par 119 rapporteurs spéciaux et pour avis ? De ce long débat budgétaire, l'opinion n'aura sans doute retenu au mieux que quelques mesures phares. Le moment est venu de réformer notre procédure budgétaire. Après le vote de la loi organique relative aux lois de finances (LOLF) en 2001, il faut aujourd'hui franchir une nouvelle étape.
Il est essentiel de sécuriser les recettes grâce à de multiples instruments : analyse de l'impact des mesures fiscales, consultation d'experts, suivi vigilant des contentieux et information systématique sur les alertes émises par les institutions européennes....

Lire la suite de l'article sur LesEchos.fr

Conférence de presse du Président Christian Jacob du 12/12/2017
Conférence de presse du Président Christian Jacob du 12/12/2017

L'Agenda

agenda-parlementaire-accueil

logo-LR-AN-int

4ème Rencontre du Club des 28

Mercredi 15 Juin 2016

Club28-Drapeaux

Lire la Synthèse