Dans une interview au JDD, Eric Ciotti, député des Alpes-Maritimes et spécialiste des questions de sécurité chez Les Républicains, revient sur la création d'un parquet national antiterroriste. 

En matière de sécurité et de lutte contre le terrorisme, chez Les Républicains, c'est Eric Ciotti le spécialiste. Le député des Alpes-Maritimes se réjouit de la création, annoncée cette semaine, d'un parquet national antiterroriste : "J’ai personnellement toujours défendu cette mesure", assure-t-il. Une nécessité selon lui, face "à de nouvelles menaces", comme "la sortie de prison de personnes qui ont été condamnées il y a 4 ou 5 ans". "Certains anciens détenus demeurent extraordinairement dangereux. Ce sont des bombes à retardement", soutient l'élu.

Que pensez-vous de la volonté du gouvernement de créer un Parquet national antiterroriste (PNAT)?

J'approuve totalement cette décision. Elle permettra de mieux prendre en compte l'évolution de la menace terroriste. Quand le parquet de Paris s'est vu confier en 1986 la compétence unique de la lutte contre le terrorisme, il s'agissait alors de combattre le terrorisme basque et corse. Mais nous sommes aujourd'hui face à une menace de très grande ampleur, généralisée et durable. Malgré l'excellent travail conduit par le parquet de Paris sous l'autorité du procureur François Molins, le temps de la spécialisation est venu...

Lire la suite de l'article sur LeJDD

Conférence de presse de Christian Jacob - 02102018
Conférence de presse de Christian Jacob - 02102018

L'Agenda

agenda-parlementaire-accueil

logo-LR-AN-int