Le déficit commercial est, aujourd’hui, l’un des grands déséquilibres macroéconomiques de notre pays. Le retour de la croissance en France se traduit par une forte hausse des importations et le creusement de notre déficit extérieur. Preuve en est que notre appareil productif n’est plus à même de répondre aux besoins nationaux et de prendre le relais de la croissance via les investissements, la création d’emplois et la production.

Le gouvernement ne semble cependant pas avoir pris la pleine mesure de cette priorité alors même qu’en 2017, le déficit commercial devrait atteindre 62,7 milliards d’euros, soit 15 milliards d’euros de plus qu’en 2016 ! C’est d’abord la faiblesse de l’industrie française qui est à l’origine de cette contre-performance. Le déficit enregistré par l’industrie manufacturière française, hors produits pétroliers raffinés, a augmenté de 3,8 milliards en six mois. Plus grave, les importations en provenance des pays de l’Union européenne se sont accélérées, alors que les exportations françaises vers ceux-ci ont ralenti...

 

Lire la suite de l'article sur L'Opinion

Conférence de Presse du Président Christian Jacob du 22/05/2018
Conférence de Presse du Président Christian Jacob du 22/05/2018

L'Agenda

agenda-parlementaire-accueil

logo-LR-AN-int