Eric Woerth, le président de la commission des Finances de l'Assemblée nationale, plaide pour un rééquilibrage de la procédure d'examen des textes budgétaires.

INTERVIEW - L'Assemblée doit devenir en liaison avec la Cour des comptes, un lieu d'évaluation des politiques publiques en vue de mieux préparer le budget, plaide le président  de la commission des Finances à l'Assemblée.

Les Echos: La réforme des institutions du gouvernement va-t-elle permettre de rationaliser le travail parlementaire ?

Eric Woerth: Réduire le nombre de parlementaires, tous les candidats à la primaire LR y étaient favorables. Mais cela devait conduire en parallèle à augmenter le pouvoir de chacun des parlementaires. Or on va au contraire avec cette réforme vers un affaiblissement de leur pouvoir. C'est la conséquence directe de l'instillation d'une dose de proportionnelle, qui va conduire à éloigner les élus des électeurs. Quand on dit qu'on va réduire de 30 % le nombre de parlementaires, en réalité c'est plutôt -40 % ou -50 % pour les parlementaires choisis sur leurs noms par les électeurs puisqu'il faudra faire de la place aux parlementaires élus à la proportionnelle et choisis par les appareils politiques...

Lire la suite de l'interview sur Les Echos

 

Conférence de Presse du Président Christian Jacob du 22/05/2018
Conférence de Presse du Président Christian Jacob du 22/05/2018

L'Agenda

agenda-parlementaire-accueil

logo-LR-AN-int