INTERVIEW EXCLUSIVE - Le député de l'Yonne était corapporteur de la commission d'enquête sur l'affaire Benalla avant d'en claquer la porte.

LE FIGARO: -Vous venez de suspendre votre participation à la commission d'enquête sur l'affaire Benalla. Pour quelles raisons?
Guillaume LARRIVÉ. -
Emmanuel Macron veut étouffer ce qui est une affaire d'État. Les députés En marche! sont aux ordres du président de la République. Ils ont décidé de torpiller la commission d'enquête. Ils bâclent la rédaction d'un vrai-faux rapport, dont les conclusions ont déjà été écrites à l'Élysée. Je n'en serai évidemment pas la caution.

LE FIGARO: -Vous avez accusé la présidente LaREM, Yaël Braun-Pivet, d'entraver les travaux de la commission. Concrètement, que lui reprochez-vous?
GL: -
Les déclarations contradictoires de plusieurs personnes auditionnées à l'Assemblée nécessitent impérativement d'entendre le numéro 2 de l'Élysée, Alexis Kohler, ainsi que le conseiller spécial d'Emmanuel Macron, Ismaël Emelien. Ainsi que toute la chaîne hiérarchique du Palais comme du ministère de l'Intérieur. Nous avons exigé la communication par l'Élysée, au titre de nos pouvoirs ...

Lire la suite de l'article sur Le FigaroPremium

Conférence de Presse du Président Christian Jacob du 22/05/2018
Conférence de Presse du Président Christian Jacob du 22/05/2018

L'Agenda

agenda-parlementaire-accueil

logo-LR-AN-int