INTERVIEW - Julien Aubert, député du Vaucluse et secrétaire général adjoint, estime que la crise des «gilets jaunes» ne fait que des perdants.

LE FIGARO. - La consultation citoyenne est-elle une bonne réponse à la crise?

Julien AUBERT. - C'est incroyable du point de vue de la méthode. Les gens disent «on veut plus d'horizontalité», «on veut prendre le contrôle de la discussion démocratique» et le gouvernement leur répond «on va vous convoquer à un débat centralisé et orchestré depuis l'Élysée». À un moment, il faut comprendre que la Ve République, ce n'est pas seulement un super président élu par le peuple mais un président responsable devant le peuple qui renouvelle sa légitimité en donnant la capacité au peuple d'exercer sa souveraineté. Et c'est aussi ça que demandent les «gilets jaunes»: qu'on les respecte et qu'on réaffirme leur place dans la société. La crise actuelle, c'est aussi une crise de la souveraineté. Le peuple, c'est comme le génie de la lampe. Vous pouvez le comprimer, l'enfermer mais à un moment il se libère toujours. L'enjeu aujourd'hui est de concilier les deux éléments de l'article 3 de la Constitution, la souveraineté ...

 

Lire la suite de l'article sur Le Figaro

Conférence de presse de Christian Jacob -
Conférence de presse de Christian Jacob -

L'Agenda

agenda-parlementaire-accueil

logo-LR-AN-int