Christian Jacob, le président des députés à l’Assemblée nationale, estime que le grand débat n’est qu’un leurre qui ne débouchera sur aucune réforme majeure.

Après le discours d’Edouard Philippe ce lundi matin à l’occasion de la restitution des contributions des Français, Christian Jacob, patron des députés à l’Assemblée nationale, appelle à une politique ambitieuse de baisse d’impôts.

Le Parisien: Le grand débat est à peine terminé et vous êtes déjà vent debout…

CHRISTIAN JACOB. Mais parce que c’est une grande mascarade. Voilà un débat qui devait s’achever le 15 mars et dont on ne voit pas le bout. Ce que veulent le gouvernement et Emmanuel Macron, c’est enjamber les européennes. Mais les Français en ont ras le bol. Ils veulent des propositions. Or, l’exécutif fait tout pour bloquer toute discussion. Notamment à l’Assemblée nationale.

Mais le Premier ministre doit s’exprimer ce mardi devant l’Assemblée nationale

Ce sera une discussion sans vote de la part des députés. L’Assemblée n’est ni une salle des fêtes, ni un gymnase ! Jeudi dernier, nous avons déposé une proposition de loi sur le renforcement du pouvoir d’achat des Français mais elle a été renvoyée par le gouvernement en Commission sans même être débattue dans l’hémicycle. Nous assistons à une succession de monologues de la part des députés auxquels les ministres ne répondent pas car le président de la République les en empêche...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien

Conférence de Christian Jacob, président du Groupe LR - Mardi 26 mars 2019
Conférence de Christian Jacob, président du Groupe LR - Mardi 26 mars 2019

L'Agenda

agenda-parlementaire-accueil

logo-LR-AN-int