Vingt-cinq députés expliquent dans une tribune pourquoi ils refusent de ratifier le Ceta, le traité de libre-échange entre l'UE et le Canada.

La ratification du traité de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada, le Ceta, a donné lieu mercredi dernier à de vifs débats à l'Assemblée jusque tard dans la nuit. Le texte doit officiellement être ratifié mardi. Les Républicains ont notamment rejeté un traité qui, selon leur chef de file Christian Jacob, pourrait "déstabiliser la filière bovine" française. Dans une tribune que publie le JDD, 25 autres élus de son groupe s'alarment de la multiplication des traités de libre-échange et de son impact sur l'alimentation. Voici leur texte :  

"Mardi nous nous exprimerons à l’Assemblée nationale sur le traité de libre-échange Ceta lors d’un vote solennel"

La majorité ne cesse de nous vilipender à cause des réserves que nous émettons à l’encontre de ce traité. Au lieu de chercher à comprendre les raisons profondes de l’inquiétude des français sur ce traité, elle préfère caricaturer toute opinion divergente de la sienne. Ne pas approuver le Ceta reviendrait à être un vil réactionnaire protectionniste, fermé au monde; ce raisonnement est à la fois simpliste et caricatural.

Le problème n’est pas exclusivement celui du Ceta ; il réside dans l’accumulation de ces traités de libre-échange. L’erreur originelle est d’avoir appréhendé les uns après les autres ces traités et non dans leur accumulation...

Lire la suite de l'article sur LeJDD

Conférence de presse de Christian Jacob - Mardi 11 juin 2019
Conférence de presse de Christian Jacob - Mardi 11 juin 2019

L'Agenda

agenda-parlementaire-accueil

logo-LR-AN-int