« L’environnement mérite sang-froid et approche rationnelle, écrit le député LR Jean-Louis Thiériot. Sur la base du consensus scientifique, il faut poser des constats, des principes d’action et des réponses concrètes »

Jean-Louis Thiériot est député de Seine-et-Marne.

En se prosternant devant Greta Thunberg, l’Assemblée nationale atteint le degré zéro de la pensée politique. Au-delà de son exposition médiatique, qu’apporte au débat cette jeune fille ? La peur : « ​Je ne veux pas de votre espoir, je veux que vous paniquiez, je veux que vous ressentiez la peur que je ressens ​» (Davos, 2019). L’obscurantisme ​: « ​Pourquoi devrions-nous étudier pour un futur qui bientôt n’existera plus ​? ​». L’ignorance ​: « ​On ne sait pas ce qui va se passer, tout est possible ​» (Libération, 2019).

Ces prédictions catastrophistes rappellent furieusement celles du Club de Rome en 1972 qui annonçaient famine et collapsus des ressources. Elles sont surtout brouillées par la récupération politique des paléomarxistes de la décroissance qui, sous le terme de changement de modèle, s’en prennent d’abord au capitalisme. L’écologisme aujourd’hui ressemble à une pastèque, verte à l’extérieur, rouge à l’intérieur.

L’environnement mérite mieux. Il mérite sang-froid et approche rationnelle. Sur la base du consensus scientifique, il faut poser des constats, des principes d’action et des réponses concrètes...

Lire la suite de l'article sur L'Opinion

Conférence de presse de Christian Jacob - Immigration
Conférence de presse de Christian Jacob - Immigration

L'Agenda

agenda-parlementaire-accueil

logo-LR-AN-int