TRIBUNE - Le style et les thèmes chers à l’hôte du 10 Downing Street rencontrent les attentes d’une partie importante des Britanniques, explique l’historien et essayiste.

Pour la plupart des commentateurs français, la cause serait entendue. Boris Johnson serait un populiste, un démagogue de la même eau que les Trump, Salvini, Orban et consorts. Sa décision de suspendre le Parlement en ferait un apprenti dictateur. Le vote de la chambre des Communes, le 3 septembre, décidant de reprendre le contrôle de l’ordre du jour par 328 voix - dont 21 conservateurs - contre 301 afin d’interdire le «no deal» sur le Brexit, témoignerait qu’il a perdu la main. Les élections anticipées qui se profilent devraient entériner son naufrage...

Consulter la suite de l'article sur FigaroVox

Conférence de presse de Christian Jacob - Mardi 11 juin 2019
Conférence de presse de Christian Jacob - Mardi 11 juin 2019

L'Agenda

agenda-parlementaire-accueil

logo-LR-AN-int