A 8h15, Guillaume Durand reçoit pendant 15 minutes les politiques, pour leur poser les questions qui préoccupent en premier plan les Français. Cette grande interview est retransmise en direct et en simultané sur la chaîne Paris Première, qui partage avec Radio Classique sa vision d’une information claire et réfléchie.

Ecouter l' émission sur RadioClassique

Manque de sens politique ? Mauvaise connaissance de l'Assemblée nationale ? Petits arrangements ? Le député Damien Abad évoque une "tambouille politicienne" et regrette qu'hier soir, le président du groupe La République en marche n'ait "pas pris ses responsabilités" après l'élection d'un questeur issu du groupe des "Constructifs" et pas des Républicains, le principal groupe d'opposition. Dans Politique matin, le président du groupe MoDem lui répond et concède vouloir "faire différemment la prochaine fois".

Voir la vidéo sur LCP

 

Le président du groupe à l'Assemblée nationale veut croire que l'opposition sera faire entendre d'une même voix pendant cinq ans.

INTERVIEW: L'Assemblée nationale fait sa rentrée. L'opposition de droite se retrouve désormais scindée en deux camps, parmi les groupes qui vont siéger dans l'hémicycle, entre d'un côté Les Républicains et de l'autre les "Constructifs" (LR, UDI et divers droite), prêts à voter certains textes présentés par le gouvernement. Une situation que veut relativiser Christian Jacob, invité mardi de la matinale d'Europe 1 : "La main a toujours été tendue, c'est leur décision", a-t-il déclaré, relevant cependant qu'"il y a toujours eu deux groupes d'opposition à l'Assemblée : l'UDI et les Républicains"....

Voir la vidéo sur Europe1

 

 

Édouard Philippe est "mal à l'aise" au gouvernement, selon Christian Jacob

LE GRAND JURY - Le chef de file des députés à l'Assemblée nationale estime que le nouveau premier ministre, tout comme Bruno Le Maire ou Gérald Darmanin, n'est pas à sa place au sein d'un gouvernement qu'il qualifie "de gauche".

Christian Jacob n'a "rien de particulier à dire" des premiers jours d'Emmanuel Macron à la présidence de la République. Mais sur l'arrivée au gouvernement de certains membre de sa famille politique - le premier ministre juppéiste Édouard Philippe, ou Bruno Le Maire et Gérald Darmanin à Bercy -, la parole se libère. "Ce choix, je ne l'aurais pas fait (...) parce qu'il répond à une forme de démarchage individuel mais pas à un projet politique", amorce le chef de file des Républicains à l'Assemblée nationale. "Je pense que ce sera compliqué d'avoir milité hier pour la baisse de l'impôt sur le revenu et, aujourd'hui, devoir mettre en place l'augmentation de la CSG" au sein d'un gouvernement que Christian Jacob qualifie "de gauche"...

Lire l'article ou voir la vidéo sur RTL

logo-LR-AN-int

Conférence du Président Christian Jacob du 18/07/2017
Conférence du Président Christian Jacob du 18/07/2017

4ème Rencontre du Club des 28

Mercredi 15 Juin 2016

Club28-Drapeaux

Lire la Synthèse

 

L'Agenda

agenda-parlementaire-accueil