Christian Jacob: "Il y a urgence, c’est qu’Emmanuel Macron doit s’exprimer très rapidement avec des mesures très fortes"

Édouard Philippe reçoit depuis ce matin les patrons des principaux partis politiques. Première étape d’une semaine cruciale pour l’exécutif, qui doit trouver une sortie de crise afin d’éviter un nouveau rassemblement samedi à Paris. Cette semaine verra aussi le Premier ministre ouvrir les portes de Matignon aux gilets jaunes, mais cela semble encore compliqué. Par ailleurs, le gouvernement annonce également un débat à l’Assemblée nationale mercredi et au Sénat jeudi. Pour l’instant, Emmanuel Macron garde le silence. Christian Jacob, président du groupe à l’Assemblée nationale, a été reçu par le Premier ministre. Réagissant sur notre plateau, il a affirmé ne pas avoir le sentiment que le chef du gouvernement a mesuré l’importance des enjeux. - BFM Story, du lundi 3 décembre 2018, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

Voir la vidéo sur BFMTV

CASH – Le patron des députés, Christian Jacob, a sévèrement critiqué Emmanuel Macron ce jeudi sur LCI. Il lui a notamment reproché de "n’entendre personne" et de "diriger la France avec un commando d'une dizaine de 

"Mépris", "condescendance", "suffisance". Le président du groupe à l’Assemblée, Christian Jacob, n’a pas mâché ses mots ce jeudi sur LCI à l’égard d’Emmanuel Macron. Le jugeant déconnecté des réalités et "autocentré", il réclame du chef de l’État "qu'il arrête de se prendre pour le Roi-Soleil" et qu’il cesse de "diriger la France avec un commando d'une dizaine de 

Alors que la colère des Gilets jaunes ne faiblit pas, Christian Jacob a déclaré soutenir ce mouvement car il exprime une colère légitime liée aux "attaques en règle contre le pouvoir d’achat" et le "matraquage fiscal" dont seraient victimes à ses yeux les Français.

Selon lui, "le gouvernement et le Président de la République payent aujourd'hui l'addiction des mépris (vis-à-vis) du parlement, des élus locaux, des partenaires sociaux. A force de n'entendre personne, on arrive ans cette situation de blocage", a expliqué le député de Seine-et-Marne. Enfin, le patron des députés a critiqué les choix budgétaires de la majorité. "Emmanuel Macron, en matière de gestion des finances publiques, c'est François Hollande en pire", a-t-il conclu.

Voir la vidéo sur LCI

Conférence de presse de Christian Jacob - 02102018
Conférence de presse de Christian Jacob - 02102018

L'Agenda

agenda-parlementaire-accueil

logo-LR-AN-int