GRAND JURY - Laurent Wauquiez a demandé à François Hollande d'ouvrir ce débat, estimant que "la France donne la nationalité à beaucoup trop de monde."

L'inscription de la déchéance de la nationalité dans la Constitution a été adoptée à l'Assemblée nationale le 10 février par les députés. Invité du Grand Jury de RTL dimanche 14 février, le vice-président des Républicains a voté le projet de loi contrairement à François Fillon. "Tout ce qui permet de mieux protéger les Français contre les terroristes va dans la bonne direction. Mon souhait à moi, c'est qu'on aille au Congrès et qu'on puisse voter la loi."

Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes veut aller encore plus loin en rendant plus difficile l'acquisition de la nationalité française. Au micro de RTL, le député solennellement demandé au président de la République d'ouvrir ce débat. "La France donne sa nationalité àbeaucoup trop de monde dans des conditions qui ne sont pas satisfaisantes. Depuis l'arrivée de François Hollande, le nombre de naturalisations a augmenté de 50%. 100.000 personnes acquièrent la nationalité française chaque année. C'est trop et la France ne peut plus le supporter (...) La nationalité française est devenue l'auberge espagnole", a-t-il indiqué avant de dévoiler ses mesures.

Voir la vidéo sur le site de RTL

Bernard Accoyer a répondu aux questions de Nicolas Beytout

Bernard Accoyer, député Les Républicains de Haute-Savoie était l'invité de Nicolas Beytout ce matin sur le plateau de l'Opinion. Il s'est exprimé sur la révision constitutionnelle votée hier à l'Assemblée nationale et pense que « cette réforme n'ira pas au bout ». Il a déclaré que le vote d'hier serait « le seul vote positif de tout cet enchaînement » . Il est également revenu sur le départ de Laurent Fabius du Quai d'Orsay et a déclaré que la France était plus influente sur la scène internationale avant l'arrivée de ce dernier aux Ministères des Affaires étrangères.

Voir la vidéo sur le site de l'Opinion

Guillaume Larrivé a répondu aux questions de Nicolas Beytout

Guillaume Larrivé, porte-parole des Républicains était l'invité de Nicolas Beytout ce matin sur le plateau de l'Opinion. Il est revenu sur la déchéance de nationalité, il souhaite que l'on sorte « vite de ce faux débat », « si il n'avait pas dévié de la ligne claire de Versailles, on ne serait pas là à tourner en rond ». Il s'est exprimé sur la crise agricole et appelle Stéphane Le Foll à prendre des mesures de bon sens.

Voir la vidéo sur le site de l'Opinion

Conférence de presse de Christian Jacob -
Conférence de presse de Christian Jacob -

L'Agenda

agenda-parlementaire-accueil

logo-LR-AN-int