FIGAROVOX/TRIBUNE - Déposséder la région Île-de-France de sa compétence en matière de transports au profit de la métropole du Grand Paris aggraverait le sentiment d'injustice éprouvé par les Franciliens de la grande couronne, s'alarment les signataires.

Paris est une cible. Il suffit de dialoguer quelques instants avec des «gilets jaunes» pour mesure la force de la rancœur contre «les élites parisiennes». Les dégradations, intolérables, de ces dernières semaines le prouvent. La France périphérique, celle de la grande couronne, des banlieues périurbaines ou de la ruralité se sent frappée du sceau du mépris et de la relégation sociale. Mépris lorsque la chasse aux voitures anciennes empêche les travailleurs de se rendre dans la capitale. Mépris lorsque la fermeture des voies sur berge prise sans concertation rallonge souvent d'une demi-heure ou plus les trajets. Mépris enfin lorsque, pendant la dernière grève en date des chemins de fer, les lignes desservant les destinations les plus lointaines, Provins, La Ferté-Milon, Montereau, Mennecy ou Nemours ont été purement et simplement privées de train par la SNCF alors que celles plus proches de Paris bénéficiaient encore d'un service intermittent. Sans la mobilisation de Valérie ...

Lire la suite de l'article sur FigaroVox

FIGAROVOX/TRIBUNE - La députée du Doubs, vice-présidente de l'Assemblée nationale, exprime son opposition envers le projet de la majorité tendant à consacrer un droit à la «procréation sans sexe pour tous», selon l'expression du rapporteur de la mission d'information sur la révision de la loi de bioéthique.

La lecture du rapport récemment adopté par la mission parlementaire d'information sur la révision de la loi de bioéthique inquiétera toute personne soucieuse d'éviter la mainmise du marché sur la procréation humaine. Sans le moindre égard pour les objections populaires exprimées lors des états généraux de la bioéthique, l'auteur du rapport, le député Jean-Louis Touraine, souhaite en effet «dépasser les limites biologiques de la procréation» et affirme qu'il serait logique de légitimer une «procréation sans sexe pour tous».

Le député recommande d'abandonner toutes les conditions du recours à l'assistance médicale à la procréation actuellement en vigueur. Il envisage ainsi d'admettre des pratiques jusqu'alors interdites: procréation pour les couples de femmes et les célibataires, procréation post-mortem, double don de gamètes, admission des effets produits par la gestation pour autrui, ou encore autoconservation des ovocytes. Il n'est pas anodin de constater que le rapport ouvre la ...

Lire la suite de l'article sur FigaroVox

(4/4) Conférence de presse de Christian Jacob - 19032019
(4/4) Conférence de presse de Christian Jacob - 19032019

L'Agenda

agenda-parlementaire-accueil

logo-LR-AN-int