DASSAULT OlivierVoilà onze ans, Nicolas Baverez publiait son éclatante et glaçante analyse du déclin français,la France qui tombe. Voilà quarante années que ce thème du déclin français est sur la table, manié avec peu de précautions par les majorités et les minorités qui se succèdent, dans l'optique de faire porter à l'autre la responsabilité de ses propres renoncements, enfonçant tous les jours un peu plus les Français dans ce sentiment de désespoir. Regarder les problèmes en face ne doit pas signifier se complaire dans un masochisme national.

Chômage de masse, État endetté, tentaculaire, inefficace et obèse, identité en berne, communautarisme aux portes de la cité, armées réduites à une peau de chagrin, solitude européenne et internationale : la France serait un anachronisme à elle seule qu'il serait urgent de dissoudre.

Lire la suite sur le site de Valeurs Actuelles