Le député présente au « Point » ses propositions pour une France « livrée aux narcos et aux islamistes ». Et il revient sur la défaite aux européennes.

C'est un texte dense que défendra ce 20 juin le député de Nice et questeur de l'Assemblée nationale Éric Ciotti dans l'hémicycle du Palais-Bourbon. Le « Monsieur Sécurité » de la droite propose sur ce sujet une grande loi de programmation pour les six ans à venir (2020-2025) avec des mesures concrètes – dont certaines ne manqueront pas de faire polémique –, et qu'il présente en détail au Point.
Le président de la commission d'investiture de son parti sort aussi du silence médiatique qu'il s'était imposé depuis la démission de Laurent Wauquiez, qu'il a toujours soutenu. « Seule une droite qui formule des propositions innovantes et courageuses réussira », affirme ce partisan d'une ligne dure mais qui a toujours refusé toute compromission avec le Rassemblement 

Le Point : Par cette proposition de loi de programmation pour la sécurité, vous souhaitez organiser l'action des forces de l'ordre pour les six années à venir. Ne sont-elles pas suffisamment soutenues  ? 

Éric Ciotti : Non, le malaise dans la police et la gendarmerie n'a jamais été aussi grand qu'aujourd'hui, comme s'en sont fait l'écho unanimement les syndicats de policiers dans une tribune récente parue dans Le Journal du dimanche...
 

 

La Lettre Républicaine

Déconfinement

Stratégie de déconfinement - Contribution des Députés les Républicains

200115 Damien Abad

Réforme des Retraites

200115 Damien Abad

Discours à la tribune de Damien Abad, Président du groupe : présentation de la motion de censure des députés Les Républicains.

Lire le Discours

Réforme des Retraites

200115 Damien Abad

Lettre de Damien Abad, Président du Groupe les Républicains de l'Assemblée nationale à Edouard Philippe, Premier Ministre.

Lire la lettre

L'Agenda

agenda-parlementaire-accueil

logo-LR-AN-int