INTERVIEW VIDÉO - Le député de l’Yonne, candidat à la présidence du parti était l’invité du Talk Le Figaro. Il assure que «l’histoire n’est pas finie» et juge que LR a vocation à être le parti de la France libre.

«On n’est pas là pour fermer la lumière, pour devenir un petit club nostalgique, une amicale d’anciens combattants.» En campagne pour la présidence du parti Les Républicains, Guillaume Larrivé était mardi l’invité du «Talk Le Figaro». «J’ai envie que l’on construise quelque chose», a clamé le député LR de l’Yonne, désireux de vouloir mettre un terme à «l’implosion dépressive» que subit son parti depuis de nombreuses années.

Interrogé sur ses ambitions pour LR s’il était élu président, il entend avant tout réorganiser sa famille politique pour ne pas devenir «un petit parti de protestation anti-Macron». Son but est de transformer Les Républicains en «un grand mouvement populaire capable de gouverner la France après Macron».

Guillaume Larrivé pose la nation au cœur de la refondation de LR: «On doit être le parti de la nation et l’assumer», lance le candidat, considérant qu’à l’inverse Emmanuel Macron est «un président post-national», particulièrement sur les questions d’immigration. Selon lui, un parti de la nation ne veut pas dire un parti nationaliste...

Voir l'article sur Le Figaro

Conférence de presse du Président Damien Abad

Conférence de presse de Damien Abad - Mardi 12 novembre 2019
Conférence de presse de Damien Abad - Mardi 12 novembre 2019

L'Agenda

agenda-parlementaire-accueil

logo-LR-AN-int