Avant le débat sur les motions de censure des oppositions à l'Assemblée, ce mardi, le vice-président délégué des Républicains fustige le recours au 49.3, qualifié de « travail de gribouille ». Il appelle l'exécutif à recevoir les présidents de partis et de groupes parlementaires et à modifier sa réforme des retraites en écoutant « enfin » les oppositions.

Comme celle de la gauche, la motion de censure de LR n'a aucune chance d'être adoptée. Qu'attendez-vous du débat de mardi ?

L'originalité des Républicains est de présenter non pas une motion d'obstruction mais une motion de propositions. Nous sommes la seule force politique à soutenir une réforme des retraites et à mettre sur la table un contre-projet financé, fondé sur la vérité - puisque nous vivons plus longtemps, il faut travailler plus longtemps - et sur la justice sociale - car la France n'est forte que quand elle est juste. Ce débat est une occasion démocratique de présenter cette troisième voie entre le mensonge et l'injustice du gouvernement et le statu quo et les blocages des extrêmes. Une troisième voie qui devra devenir, demain, un premier choix.

 

Lire la suite sur lesechos.fr

La Lettre Républicaine

Réforme des Retraites

200115 Damien Abad

Discours à la tribune de Damien Abad, Président du groupe : présentation de la motion de censure des députés Les Républicains.

Lire le Discours

Réforme des Retraites

200115 Damien Abad

Lettre de Damien Abad, Président du Groupe les Républicains de l'Assemblée nationale à Edouard Philippe, Premier Ministre.

Lire la lettre

L'Agenda

agenda-parlementaire-accueil

logo-LR-AN-int