Débat L’Etat a annoncé des milliards d’aide pour les entreprises et les salariés. Mais qui va payer  ? Les réponses de Gilles Carrez, député LR du Val-de-Marne, ancien président de la commission de finances.

Pour le moment, les milliards d’euros d’impôts qui ne rentrent pas et les milliards d’euros de dépenses supplémentaires sont d’abord financés par l’État. La facture est appelée à grossir encore car on voit bien que le redémarrage de l’économie sera lent. Dans certains secteurs sinistrés comme la restauration ou le tourisme, les reports d’impôts et de charges vont inévitablement se transformer en annulations pures et simples.

En assumant l’essentiel du coût de la crise pour protéger les entreprises et les Français, l’État accepte ainsi de creuser le déficit et donc la dette qui va atteindre au moins 115 % du PIB. Tout cela repose sur le pari que la France pourra continuer à emprunter dans de bonnes conditions. Heureusement, grâce à l’euro et grâce à l’action des banques centrales, les taux d’intérêt demeurent très faibles et devraient le rester encore dans les années à venir.

Lire la suite sur lacroix.fr

La Lettre Républicaine

L'Agenda

agenda-parlementaire-accueil

logo-LR-AN-int