TRIBUNE - Olivier Marleix, Marc Le Fur, vice-président de l’Assemblée, Patrick Hetzel, François Cornut-Gentille, Philippe Gosselin et 19 autres députés LR expliquent les raisons de leur vote contre le projet de loi constitutionnelle inscrivant la préservation de l’environnement à l’article 1er de la Constitution. Le scrutin est prévu ce mardi à l’Assemblée.

En proposant d’introduire à l’article 1er de la Constitution que la France «garantit la préservation de l’environnement et de la diversité biologique et lutte contre le dérèglement climatique», l’ancien spécialiste de Machiavel devenu président de la République française a habilement suscité deux types d’oppositions qui s’annihilent: ceux qui dénoncent l’apparente indigence de la formule retenue, ceux qui en dénoncent les dangers extrêmes.

Pour y voir clair, pourtant, il suffit de lire l’avis du Conseil d’État. La plus haute juridiction administrative française nous met en garde contre le gouvernement des juges.

 

Lire la suite sur lefigaro.fr