Président LR de Provence-Alpes-Côte d’Azur, Renaud Muselier a officialisé ce mardi sa candidature à un nouveau mandat. « Le bon sens voudrait que la majorité présidentielle me soutienne », a-t-il indiqué sur BFMTV. Vous partagez cet avis ?

Cela dépend ce qu’il entend par le mot « soutien ». Moi je plaide pour le soutien sans participation comme le disaient les communistes. Si Emmanuel Macron estime qu’il ne peut pas prendre le risque que PACA bascule aux mains du RN, c’est à lui de prendre ses responsabilités et de retirer la liste que la majorité, conduite par Sophie Cluzel, veut présenter.

Et si cela se traduit par un soutien avec participation, que ferez-vous ? Même si Renaud Muselier assure qu’il n’y aura pas d’accord d’appareils, beaucoup susurrent à Marseille comme à Paris, qu’il pourrait y avoir une entente dès le premier tour avec les macronistes…

La question est de savoir si on veut nationaliser le scrutin des régionales ou non. Aujourd’hui Thierry Mariani, la tête de liste du RN en PACA, n’a qu’un objectif : offrir notre région à Marine Le Pen dans la perspective de la présidentielle. Ce serait, de notre côté, une erreur de se servir de la région pour préparer la campagne d’Emmanuel Macron en 2022. Si on donne le sentiment que le match se joue entre ceux qui se mettent dans la roue d’Emmanuel Macron ou de Marine Le Pen, quelle place nous restera-t-il ? Je combats Emmanuel Macron au plan national, chaque semaine dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale. Je ne peux pas faire alliance au niveau régional avec ses ministres ou ses députés. Je ne participerai pas à une telle association. Cela consisterait à dire que l’on pense pareil, qu’entre nous, c’est bonnet blanc et blanc bonnet.

 

Lire la suite sur lopinion.fr