ENTRETIEN - Pour le président du groupe LR à l’Assemblée, il y a une différence de nature et de valeurs entre son parti et le Rassemblement national.

LE FIGARO.- Partagez-vous les propos de Guillaume Peltier appelant à travailler avec Robert Ménard ? Il dit «porter les mêmes convictions que lui». Vous aussi?

Damien ABAD. - Je ne partage pas les convictions de M. Ménard. Soyons très clairs: il y a une différence de nature et de valeurs entre le Rassemblement national et nous. Derrière le vernis de Mme Le Pen, il y a la réalité d’un parti qui ne fait que transformer les problèmes des Français en slogans et non en solutions politiques. En tant que président du groupe LR à l’Assemblée nationale, j’exclus avec fermeté de pouvoir travailler avec le Rassemblement national. Il représente une histoire, une idéologie, un programme politique ou économique, qui ne sont pas en accord avec l’idée que je me fais du bien commun et de l’intérêt général. Le Rassemblement national n’aura jamais ma voix, ni ma confiance. Il existe une digue qui pour moi est infranchissable. C’est la digue avec l’extrême droite et ses satellites.

 

Lire la suite sur lefigaro.fr