Le projet de loi comportant les nouvelles mesures anti-Covid doit être examiné cette semaine par le Parlement. Le président du groupe LR à l'Assemblée prône « un meilleur équilibre » sur le pass sanitaire, jugeant les sanctions « disproportionnées ». Il épingle le « défaut d'anticipation » de l'exécutif mais fustige les « slogans haineux » des « antivax ».

Les députés LR voteront-ils le durcissement des restrictions face aux variants du Covid ?

Nous sommes favorables à la vaccination obligatoire pour les soignants et tout le personnel qui travaille, de près ou de loin, dans le monde médical et médico-social.
Nous sommes aussi favorables au renforcement de la politique d’isolement, depuis le début le maillon faible de la crise sanitaire. Il y a en revanche de plus grandes interrogations sur le pass sanitaire. Je comprends que les restrictions portent en priorité sur les personnes non vaccinées mais il faut trouver un meilleur équilibre entre protection de la santé des Français et respect des libertés individuelles. A la limite, la vaccination obligatoire pour tous ceux qui reçoivent du public aurait été plus transparente et moins hypocrite qu’un système de pass sanitaire qui revient à une vaccination obligatoire déguisée.

 

Lire la suite sur lesechos.fr