ENTRETIEN - Le député LR dit approuver la position du président de la République sur les réfugiés Afghans, qu’il estime «adaptée aux réalités».

LE FIGARO. - La France doit-elle assouplir le droit d’asile et accorder systématiquement le statut de réfugié aux Afghans?

Guillaume LARRIVÉ. - C’est pour rester fidèles à nos principes que nous devons les appliquer avec discernement. La Constitution proclame que «tout homme persécuté en raison de son action en faveur de la liberté a droit d’asile» en France. Refuser l’asile à des Afghans personnellement et directement menacés par les talibans serait une trahison. Mais promettre d’accueillir tous les Afghans serait une illusion doublement dangereuse, pour notre sécurité nationale et pour les Afghans eux-mêmes, en les mettant dans les mains des filières exploitant leur détresse.

 

Lire la suite sur lefigaro.fr