Dans une tribune au Parisien-Aujourd’hui en France, Guillaume Larrivé, candidat à la présidence LR, et 52 autres autres élus LR appellent à créer «une barrière écologique à la frontière de l’Europe».

Guillaume Larrivé, député, candidat à la présidence des Républicains, et Damien Abad, député de l'Ain, Emmanuelle Anthoine, députée de la Drôme, Serge Babary, sénateur d'Indre-et-Loire, Jérôme Bascher, sénateur de l'Oise, Martine Berthet, sénatrice de la Savoie, Valérie Boyer, députée des Bouches-du-Rhône, Jacques Cattin, député du Haut-Rhin, Marie-Christine Chauvin, sénatrice du Jura, Guillaume Chevrollier, sénateur de la Mayenne, Dino Cinieri, député de la Loire, Eric Ciotti, député des Alpes Maritimes, Pierre Cordier, député des Ardennes, Josiane Corneloup, députée de Saône-et-Loire, Arnaud Danjean, député européen, René Danesi, sénateur du Haut-Rhin, Rémi Delatte, député de la Côte d'Or, Jean-Pierre Door, député du Loiret, Marianne Dubois, députée du Loiret, Alain Dufaut, sénateur de Vaucluse, Laurent Furst, député du Bas-Rhin, Claude de Ganay, député du Loiret, Annie Genevard, députée du Doubs, Philippe Gosselin, député de la Manche, Jacques Grosperrin, sénateur du Doubs, Pascale Gruny, sénatrice de l'Aisne, Patrick Hetzel, député du Bas-Rhin, Brice Hortefeux, député européen, Alain Houpert, sénateur de la Côte d'Or, Alain Joyandet, sénateur de la Haute-Saône, Constance Le Grip, députée des Hauts-de-Seine...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien

PREMIUM : Le député du Vaucluse Julien Aubert annonce dans le JDD sa candidature à la présidence des Républicains. Il est le troisième parlementaire à postuler après Guillaume Larrivé et le favori Christian Jacob.

Et de trois! Après Christian Jacob et Guillaume Larrivé, c'est le député Julien Aubert qui annonce dans nos colonnes sa candidature à la présidence des Républicains. Outsider de la compétition face à Christian Jacob, le parlementaire du Vaucluse se présente en "David" contre "Goliath".…

Lire la suite de l'article sur LeJDD

INTERVIEW - Le député de l’Yonne, deuxième postulant déclaré à la présidence des Républicains, dévoile ses ambitions au Figaro.

Guillaume Larrivé est secrétaire général délégué et président du microparti La France demain.

LE FIGARO.- Êtes-vous candidat à la présidence LR?

Guillaume LARRIVÉ. - Oui, je suis candidat pour tracer un nouveau chemin. L’enjeu, c’est la France. L’élection d’Emmanuel Macron face à Marine Le Pen, en 2017, a aggravé les fractures françaises. Notre pays est déchiré. La paix civile elle-même est fragilisée. Et la scène politique, aujourd’hui, paraît cadenassée. On voudrait nous faire croire que l’histoire est finie et qu’il n’y a plus rien entre LREM et le RN. Mais 80 % des Français ne veulent pas être prisonniers de ce faux duel, qui est un vrai duo. Nous, Les Républicains, n’avons tout simplement pas le droit de renoncer. Je le dis à mes 130.000 compagnons qui militent dans nos fédérations, à mes collègues élus: parce que nous sommes les héritiers des fondateurs gaullistes de la Ve République, nous avons une responsabilité singulière. Ensemble, nous devons et nous pouvons transformer LR pour ...

Lire la suite de l'article sur LeFigaro

« L’électricité en mer produite à Saint-Nazaire et sur les autres projets coûtera trois fois plus cher que celle produite à Dunkerque »

Cherchez l’erreur : le 14 juin 2019, le gouvernement a annoncé l’attribution du parc éolien en mer de Dunkerque – appelé à entrer en fonction en 2026 – à un groupement conduit par EDF Renouvelables sur la base d’un tarif d’achat garanti « notablement inférieur à 50 euros/mégawatts heure » (MWh). Le même jour, François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire, a lancé la phase opérationnelle du parc éolien de Saint-Nazaire, appelé à entrer en fonction en 2022, sur la base d’un tarif d’achat garanti proche de 150 euros/MWh !

L’attribution du parc éolien en mer de Dunkerque (pour une durée de vingt ans) est une opération globalement réussie. Le tarif obtenu est plus favorable que celui de l’éolien terrestre (dont les derniers prix oscillent entre 63 et 65 euros/MWh et le prix moyen s’établit à 89 euros/ MWh). Seul regret : ce parc devrait être proche des côtes et pourrait menacer des activités liées à la pêche. Il sera nécessaire d’être vigilant sur ce point...

Lire la suite de l'article sur L'Opinion

Le député de Seine-et-Marne, qui veut faire vivre la sensibilité libérale au sein de son parti, appelle à améliorer la fiscalité sur les successions d’entreprise, réformer le Code du travail et supprimer l’IFI.

La défaite de la droite aux européennes est écrasante. La réduire à une question de personne est absurde, elle résulte d’une ligne économique illisible. Sur 100 électeurs Fillon 2017, 33 ont voté LR, 32 LREM et 20 RN. Parmi les motivations, ceux qui ont choisi LR et LREM attachent la même importance (85 %) aux libertés économiques et à la baisse des impôts. Pourquoi alors un électeur sur deux partageant cette préoccupation a-t-il choisi LREM ?

La réponse tient à l’histoire et à l’actualité. L’histoire, c’est le sentiment que la droite a souvent déçu : maintien des 35 heures ou non suppression de l’ISF. L’actualité, c’est le flirt d’une partie de la droite avec le néokeynésianisme ou le colbertisme. Comment, étant attaché à une économie libre et à la productivité des entreprises, ne pas être heurté par des idées jamais avalisées par notre famille politique : hausse du smic de 20 %, signature avec les mélenchonistes d’un RIP hostile à la privatisation d’ADP, complaisance avec des Gilets jaunes...

Lire la suite de l'article sur L'Opinion

La Lettre Républicaine

Déconfinement

Stratégie de déconfinement - Contribution des Députés les Républicains

200115 Damien Abad

Réforme des Retraites

200115 Damien Abad

Discours à la tribune de Damien Abad, Président du groupe : présentation de la motion de censure des députés Les Républicains.

Lire le Discours

Réforme des Retraites

200115 Damien Abad

Lettre de Damien Abad, Président du Groupe les Républicains de l'Assemblée nationale à Edouard Philippe, Premier Ministre.

Lire la lettre

L'Agenda

agenda-parlementaire-accueil

logo-LR-AN-int