JACOB ChristianL'UMP envisage d'envoyer une délégation de ses députés en Centrafrique, n'ayant pu obtenir la création d'une mission parlementaire sur l'intervention française sur ce sujet, a annoncé mardi le président du groupe UMP à l'Assemblée, Christian Jacob.

"On souhaitait une mission d'information comme ça avait été le cas pour le Mali, de façon à pouvoir aller sur place, rendre compte aux parlementaires et qu'ensuite le Parlement ainsi éclairé puisse prendre des décisions. A ma grande surprise, cette mission a été refusée par la conférence des présidents (qui réunit les présidents des commissions et des groupes parlementaires ainsi que le ministre des Relations avec le Parlement)", a déclaré M. Jacob à la presse.

"Je réitérerai cette demande la semaine prochaine. Si ça n'était pas le cas, on envisage d'envoyer une délégation de parlementaires sur place", a-t-il ajouté.

Députés et sénateurs seront appelés à débattre de la Centrafrique fin mars car la Constitution prévoit que l'autorisation du Parlement est obligatoire pour prolonger une intervention militaire au-delà de quatre mois.