Ce vendredi 23 septembre, le président du Groupe les Républicains était l'invité de RFI.

Damien Abad, député de l'Ain, président du groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale était l'invité du "8h30 franceinfo", jeudi 26 août 2021. Candidature de droite à la présidentielle, accueil des réfugiés afghans... Il répond aux questions de Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia.

 

Voir l'interview sur francetvinfo.fr

Invité dimanche d'Europe 1, le chef de file des députés LR Damien Abad a sévèrement jugé la gestion par l'exécutif du dossier du pass sanitaire. Le gouvernement "impose un pacte de contrainte", estime-t-il, regrettant un manque d'anticipation.

Alors que les opposants au pass sanitaire se mobilisent dans la rue, avec une nouvelle journée de manifestations samedi, les débats sur le projet de loi concernant l'extension du pass controversé se poursuivent au Parlement. Après l'Assemblée, le Sénat, dominé par l'opposition de droite, a adopté le texte dans la nuit de samedi à dimanche, tout en y apportant d'importantes modifications. Invité dimanche d'Europe 1, le chef de file des députés LR Damien Abad est revenu sur ces débats animés qui animent actuellement la classe politique.

Revenant sur les manifestations de samedi, qui ont rassemblé plus de 160.000 personnes dans toute la France, Damien Abad regrette de voir une France "coupée en deux". Or, estime-t-il, "une France qui n'est pas rassemblée est une France qui n'est pas assez forte pour lutter contre le virus". Et d'ajouter "On a une France qui n'a jamais été aussi fracturée... Ces fractures laissent des cicatrices."

 

Ecouter l'interview sur europe1.fr

Invité dimanche d'Europe 1, le président du groupe LR à l'Assemblée nationale Damien Abad est revenu sur le retrait de la liste LREM au profit du président de la région Paca Renaud Muselier. Une telle alliance, estime-t-il, "va contribuer à la victoire du RN" - INTERVIEW

À quelques semaines des élections régionales, la droite se serait bien passée d'une telle crise. Dimanche, le Premier ministre Jean Castex a annoncé le retrait de la liste LREM en PACA au profit du président sortant LR Renaud Muselier, poussant le patron des Républicains Christian Jabob à retirer l'investiture à ce dernier. Interrogé par Europe 1, le président du groupe LR à l'Assemblée nationale Damien Abad défend la décision de son parti, fustigeant une alliance "contre-nature" qui "va contribuer à la victoire du RN" dans la région. 

"On ne peut pas vouloir porter les couleurs de LR et faire des alliances de circonstance avec un parti que l'on combat au niveau national", estime-t-il. Par ailleurs, assure Damien Abad, "je ne suis pas sûr que cette alliance puisse faire barrage au RN. Je pense à l'inverse qu'elle va contribuer à la victoire du RN, car l'électorat de droite va se sentir déboussolé, isolé, et risque soit d'aller au RN soit de se réfugier dans l'abstention".

"Au premier tour, on doit défendre ses couleurs". Pour Damien Abad, la personne de Renaud Muselier, qui "a fait un travail remarquable" à la tête de la région, n'est pas en cause. La question, précise-t-il, "est politique". "On ne peut pas faire de la confusion avec LREM alors que l'objectif de la droite doit être de porter un candidat à la présidentielle pour incarner une alternance à Emmanuel Macron et Marine Le Pen", martèle-t-il. Aussi, Christian Jacob "a bien fait" de décider de retirer l'investiture au président sortant.

 

Lire la suite sur europe1.fr