Invité de Preuves par 3, Henri Guaino s'en est pris au syndicat de la magistrature « qu'il faudrait interdire ». Le candidat à la primaire de la droite s'est également attaqué à l'exécutif notamment en critiquant les manifestations statiques, et la primaire de la gauche.

« Le syndicalisme est en train de détruire l'objectivité et l'impartialité de la magistrature. » Henri Guaino a vivement critiqué le fonctionnement de la justice, et plus particulièrement celui des magistrats du siège. Dans son viseur : le syndicalisme. « L'indépendance n'est pas que l'indépendance vis-à-vis du pouvoir politique, l'indépendance c'est aussi vis-à-vis de soi même, vis-à-vis de ses engagements [...] Je pense que le syndicalisme n'a rien à faire dans la magistrature. La justice aujourd'hui est un élément du désordre et du chaos des institutions », martèle le candidat à la primaire de la droite et du centre. Pour lui, le problème est le manque de pouvoir de contrôle sur les juges. « On ne peut pas donner de tels pouvoirs à des gens qui n'ont de comptes à rendre à personne. »

Voir la vidéo sur Public Sénat