ESTROSI ChristianINTERVIEW - Le député-maire de Nice, Christian Estrosi, organise, les 6 et 7 septembre, un campus des jeunes UMP auquel il va inviter Nicolas Sarkozy

Vous aviez annoncé la mort de l'UMP, êtes-vous rassuré ?

Cet été, l'opération de secours de l'UMP se poursuit. J'avais dit que le parti pouvait échapper à sa mort à condition de créer les conditions nécessaires à un rebond.

Lire la suite sur le site du JDD

SCHMID ClaudineLa députée UMP Claudine Schmid, représentant les Français de Suisse et du Liechtenstein, s'inquiète du nombre croissant de binationaux qui demandent à être déchu de la nationalité française.

Ils ont choisi la Suisse. Ces deux dernières années, un nombre croissant de binationaux franco-suisses veulent renoncer à leur nationalité française, s'alarme la députée Claudine Schmid, qui représente les Français de Suisse et du Liechtenstein à l'Assemblée nationale. Le phénomène inquiète l'élue UMP qui a adressé une question au gouvernementpour en connaître l'étendue. Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, 113 personnes ont demandé en 2013 à être libérées de «leur lien d'allégeance avec la France». Un an plus tôt, ils étaient 65 à effectuer la démarche, mais seulement deux en 2011. Des chiffres «édifiants», commente Claudine Schmid.

Lire la suite sur le site du Figaro

logo-CP-Groupe-UMPLe groupe UMP dénonce le passage en force du Gouvernement pour réformer les tribunaux paritaires des baux ruraux, sans aucune concertation avec les agriculteurs et les propriétaires bailleurs.

Lors de la discussion du projet de loi relatif à l'agriculture, le Gouvernement a présenté un amendement afin de reformer les TPBR en supprimant l'élection des assesseurs.

Actuellement élus tous les 6 ans par les agriculteurs et les propriétaires bailleurs, les assesseurs seront demain désignés par le juge sur une liste établie par le préfet à partir de propositions des fédérations et syndicats de bailleurs.

Le gouvernement affirme - sans pour autant en apporter la preuve - qu'il y aurait des dysfonctionnements et que les élections coûteraient trop cher (30k€/ département tous les 6 ans) . Cette posture du Gouvernement, soutenu par la majorité parlementaire, est inacceptable !

Elle va contribuer à jeter le doute sur l'impartialité d'une structure d'arbitrage qui a fait ses preuves.

Si le fonctionnement des TPBR doit être modifié, cela ne peut se faire qu' en concertation avec les agriculteurs et les propriétaires bailleurs, et non en "catimini" dans une loi sur l'agriculture, en plein mois de juillet.

MEUNIER PhilippeLa nouvelle amputation de 643 millions d'euros du budget de la défense 2015, demandée par le gouvernement, mettra définitivement fin à la Loi de Programmation Militaire 2014/2019.

Cette diminution supplémentaire des crédits de la défense remet en cause la parole présidentielle de François Hollande qui s'était formellement engagé à ne pas demander plus d'efforts à nos forces armées.

Ce reniement du Président de la République et de son gouvernement à l'égard de nos soldats engagés très fortement au Mali et en Centrafrique peut être considéré comme une trahison de la parole donnée.

Le Ministre de la Défense devra en tirer les conséquences en remettant au Premier Ministre sa lettre de démission, s'il n'obtient pas le respect des engagements pris dans le cadre de la LPM.