qg

Chaque semaine durant la session ordinaire, deux séances d'une heure sont consacrées aux questions au gouvernement, les mardis et mercredis après-midi. Ce temps est réduit à une seule séance hebdomadaire d'une heure lors des sessions extraordinaires.

Ces questions, dont la durée est de 4 minutes réponse du ministre comprise, concernent principalement les sujets de politique générale. Leur sujet est libre et, n'étant généralement pas déposées, elles conférent une grande spontanéïté au déroulement de ces séances. Elles sont réparties sur le même principe que les questions orales sans débat, alternant les interventions de l'opposition et de la majorité.

LE GRIP Constance

QUESTIONS AU GOUVERNEMENT - MARDI 09 FÉVRIER 2021

Réouverture des lieux de culture

Question de Mme Constance Le Grip à M. Gabriel Attal, secrétaire d’État auprès du Premier ministre, porte-parole du Gouvernement


M. le président. La parole est à Mme Constance Le Grip.

Mme Constance Le Grip. Monsieur le Premier ministre, l’exception culturelle française a vécu, malheureusement. Quand allez-vous vous décider à déconfiner la culture, à rouvrir les lieux de culture, tout particulièrement les musées et les monuments historiques ? Des tribunes, des lettres ouvertes, des appels pressants se sont multipliés ces derniers jours pour demander des perspectives. J’ai moi-même écrit à votre ministre de la culture en ce sens, avec plus de quarante-cinq de mes collègues députés du groupe Les Républicains.

Il y a quatre semaines déjà, le 12 janvier, devant la commission des affaires culturelles, Mme Bachelot affirmait que les musées et monuments historiques pourraient « faire l’objet d’une réouverture encadrée » et que « les responsables de musées […] se [disaient] prêts à déterminer de nouvelles jauges, de nouveaux modes de fonctionnement ». Nous y sommes. Ce travail a été fait. Tout est prêt, mais rien ne vient. On nous parle maintenant de décrue, de stabilisation des conditions sanitaires. Mais, monsieur le Premier ministre, le Président de la République l’a dit : nous devons apprendre à vivre avec le virus. Il sera là longtemps encore, et il y aura d’autres variants. Vivre, c’est aussi avoir un accès direct aux joyaux de notre patrimoine, à nos œuvres d’art, à nos musées, à nos monuments historiques !

Vous ne pouvez pas reporter sans cesse, et sine die, la réouverture des musées et des monuments historiques, en inventant la Saint-Glinglin politique. Déconfinez ces lieux de culture ! Arrêtez de vitrifier l’accès aux œuvres d’art et aux joyaux du patrimoine. Il ne nous reste que les écrans et cela ne peut plus durer. Déconfinez, monsieur le Premier ministre, les musées et les monuments historiques ! (Applaudissements sur les bancs du groupe LR.)

M. le président. La parole est à M. le secrétaire d’État auprès du Premier ministre, porte-parole du Gouvernement.

M. Gabriel Attal, secrétaire d’État auprès du Premier ministre, porte-parole du Gouvernement. Je commence par vous prier d’excuser l’absence de ma collègue Roselyne Bachelot, qui assiste en ce moment à l’hommage rendu à l’immense Robert Hossein, qui nous a quittés le 31 décembre dernier.

Nous voulons tous que les musées rouvrent le plus vite possible, parce que nous voulons tous que l’épidémie recule le plus vite possible. Vous avez été députée européenne, et nous avons siégé ensemble, ici à l’Assemblée nationale, sur les bancs de la commission des affaires culturelles : je vous sais très attentive à ce qui se passe chez nos voisins européens. Vous savez que les musées sont fermés en Allemagne, au Royaume-Uni, au Portugal, aux Pays-Bas… Certains, me direz-vous, ont rouvert.

Plusieurs députés du groupe LR. Et l’Italie ? Et l’Espagne ?

M. Gabriel Attal, secrétaire d’État. Mais la question qui se pose, c’est de savoir si, à un moment où les variants, que vous avez vous-même cités, changent la donne, à un moment où la situation est fragile, nous pouvons en toute responsabilité rouvrir des lieux de destination, prenant ainsi le risque de voir l’épidémie repartir et d’avoir à reconfiner. Je m’étonne que vous fassiez cette proposition ; elle illustre la difficulté pour tout le monde à gérer ce sujet, puisque des responsables de votre propre groupe politique, comme M. Ciotti, appellent, eux, à reconfiner ! D’un côté, vous appelez à reconfiner, de l’autre, vous appelez à rouvrir les musées…

La situation est difficile, vous le savez bien. Le Premier ministre l’a dit la semaine dernière : dès lors que les conditions sanitaires le permettront, les musées seront les premiers lieux que nous rouvrirons…

M. Fabien Di Filippo. Quand ?

M. Gabriel Attal, secrétaire d’État. …parce que les Français sont viscéralement attachés à leur culture, parce que la culture, c’est l’âme de la France. C’est aussi notre conviction.

Dans l’intervalle, nous travaillons avec eux ; nous avons dégagé 7 milliards d’euros pour les soutenir. Hier encore, Roselyne Bachelot et Olivier Véran ont organisé une réunion pour construire des protocoles et établir des jauges. Croyez bien que nous serons au rendez-vous. Dès que la situation sanitaire le permettra, les musées pourront rouvrir et les Français pourront retrouver ces lieux de culture. (Applaudissements sur quelques bancs du groupe LaREM.)