«Je suis convaincu que ce n'est pas à la France de s'adapter aux cultures d'origine mais aux étrangers accueillis en France d'épouser la culture française», avance Laurent Wauquiez.

EXCLUSIF - Dans une tribune au Figaro, le président des Républicains affirme que la signature du pacte sur les migrations de l'ONU par la France relève du déni de réel et du déni de démocratie.

Emmanuel Macron - représenté par l'un de ses secrétaires d'État au sommet de Marrakech - vient d'apporter le soutien de la France au pacte mondial sur les migrations de l'ONU.

Le principal argument de ses partisans est qu'il est «juridiquement non contraignant». De deux choses l'une: s'il se révèle contraignant, il est scandaleux et dangereux ; s'il ne l'est pas, il est scandaleux et inutile. Dans les deux cas, ce pacte relève d'une idéologie de promotion de l'immigration. L'un de ses objectifs est limpide: «développer et diversifier les filières de migration». Il est également proposé de «faciliter l'accès aux procédures de regroupement familial des migrants». Est-il raisonnable que la France souscrive à de tels objectifs? Notre pays peut-il accueillir toujours plus d'immigrés et les Français le veulent-ils? Le président de la République a tranché pour eux, sans même daigner organiser un débat parlementaire sur ce texte, contrairement à plusieurs pays européens. ...

Lire la suite de l'article sur LeFigaro

INTERVIEW - Vice-président du groupe à l'Assemblée comme du parti, Damien Abad préconise une « réduction de 400 à 1.000 euros » par an de la CSG sur les revenus d'activité. Une mesure de « droite juste » qui permettrait, selon lui, « un vrai effet de levier ».

Les gestes d'Emmanuel Macron peuvent-ils mettre fin à la crise ? Ce sont des gestes réels qui montrent bien qu' Emmanuel Macron a dû reculer et qui symbolisent donc très bien l'échec des dix-huit premiers mois du quinquennat. Je pense notamment à la  défiscalisation des heures supplémentaires . Mais le chef de l'Etat n'est pas loin de l'entourloupe. C'est le cas sur la défiscalisation des heures supplémentaires, puisque la CSG ne...

 

Lire la suite de l'article sur Les Echos

Dix parlementaires LR dénoncent les « incohérences » et les conséquences en matière de liberté d’expression du pacte de Marrakech

Les 10 et 11 décembre prochains sera organisée à Marrakech une conférence visant à l’adoption par les Etats membres de l’ONU du « Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières ». A cette occasion, nous demandons la tenue d’un débat au parlement sur la question migratoire.

Ce pacte, présenté comme juridiquement non contraignant par ses rédacteurs, promeut néanmoins auprès des Etats signataires une série de 23 objectifs ainsi que des moyens très précis à mettre en œuvre pour y répondre, en vue notamment de rendre les migrations « bénéfiques à tous » (point 9 du pacte).

Plusieurs points nous semblent éminemment contestables.

Premièrement, il repose tout entier sur l’affirmation, non discutée et non étayée selon laquelle, à l’heure de la mondialisation, les migrations seraient « facteurs de prospérité, d’innovation et de développement durable… » (point 8 du pacte)...

 

Lire la suite de l'article sur L'Opinion

Conférence de presse de Christian Jacob -
Conférence de presse de Christian Jacob -

L'Agenda

agenda-parlementaire-accueil

logo-LR-AN-int