Le président LR de la commission des Finances de l'Assemblée dévoile ses propositions pour le grand débat. Il souhaite réduire les impôts de production de 1 point de PIB en cinq ans et permettre aux contribuables de flécher 5 % de leur impôt sur le revenu vers la politique publique de leur choix.

Le grand débat national touche à sa fin. Est-ce un succès ?

C'est un exercice plutôt réussi. Même si beaucoup de gens sont restés chez eux, l'envie de débattre est là et on ne peut pas la critiquer. Mais la question est de savoir ce qu'Emmanuel Macron va faire. Son projet est largement décrédibilisé, le grand débat ayant été ouvert sous contrainte par un exécutif dans l'impasse. Sortir d'un débat populaire par des mesures qui contiennent forcément une dose d'impopularité ne s'annonce pas aisé. Il faut à la fois mettre en oeuvre les réformes de structures qui n'ont pas été engagées et colmater les brèches sociales ouvertes, sans utilité, dans les deux premières années du quinquennat.

Lire la suite sur lesechos.fr

Conférence de presse de Christian Jacob - Mardi 7 mai 2019
Conférence de presse de Christian Jacob - Mardi 7 mai 2019

L'Agenda

agenda-parlementaire-accueil

logo-LR-AN-int